Le PTS à Malines

Il reste encore des valeurs sûres.

Au PTS de Malines, Luc Van Praet et Kathleen Massant ont tous deux effectués leurs études dans l'école, avant d'y rester pour travailler: Luc en tant que professeur de technique pour la 7° année de spécialisation et Kathleen en tant que conseillère technique sur le campus. Ils nous ont expliqué avec beaucoup de passion ce qui distingue leur école des autres: un programme d'apprentissage sur mesure pour les étudiants et adapté aux évolutions du monde moderne. Sans oublier toutefois de porter suffisamment attention à la personne individuelle dans des écoles qui deviennent de plus en plus grandes.

La base: l'école d'horticulture de Malines'.

Depuis de nombreuses années, l'école d'horticulture de Malines était l'endroit où la plupart des agriculteurs et horticulteurs des environs de Malines venaient apprendre leur métier. Le bâtiment principal de l'école est même devenu un monument protégé. Dans cette région horticole, avec notamment la criée de Sint-Katelijne-Waver cette école a bâti une belle réputation. La diminution du nombre d'exploitations agricoles et horticoles, de même que l'augmentation de la taille des exploitations, a fait baisser le nombre d'étudiants. L'offre de formations a ensuite été élargi, avant que l'école ne s'associe avec l'école technique de Boom pour devenir le PTS à l'heure actuelle.

Une 7° année de mécanisation agricole et horticole.

L'école PTS Mechelen-Boom compte près de 1200 étudiants et regroupe l'enseignement provincial de Boom et Malines. Les départements d'horticulture, techniques et sciences sont regroupés sur le site de Malines, où la 7° année de mécanisation agricole et horticole est également organisée. Les classes comptent entre 5 et 10 élèves, suivant les années. Luc Van Praet et Kathleen Massant nous expliquent comment est organisée cette 7° année et ce que les étudiants y apprennent.

Luc, qui donne cours en 7° année de spécialisation en mécanique agricole et horticole, a suivi des études de régent en horticulture dans cette même école et donne entretemps cours depuis 1980. Tout d'abord en horticulture et dans l'enseignement technique, ensuite également dans l'enseignement professionel depuis 1987. 'C'est à cette date que l'école a mis en place une 7° année pour l'aménagement et l'entretien des jardins, la mécanisation agricole et horticole, ainsi que la décoration florale. Presque tous les étudiants sont issus d'une 6° année professionnelle dans notre école. De temps à autre, des élèves sortant d'Herentals ou de Sint-Niklaas arrivent aussi chez nous.'

'En 2010, l'école technique et provinciale de Boom a fusionné avec celle de Malines, mais il est cependant encore trop tôt pour déterminer les effets de cette fusion.' souligne Kathleen Massant, qui est conseillère technique sur le campus de Malines du PTS. 'Depuis cette fusion, nous disposons d'un département technique avec les formations pour les installations électriques, les techniques avec les formations pour les installations éléctriques, les techniques électroniques et l'électromécanique. Nos étudiants de 7° année peuvent aussi profter de cette infrastructure.'

La préparation à la 7° année de mécanisation agricole et horticole.

C'est en 2013 que les nouveaux packs de compétences ont été établis et que la section de mécanisation agricole et horticole a vu le jour. Des réunions ont ...

Pour l'article complet, cliquez ICI.

SOURCE: TractorPower mars 2017