Formation en alternance.

S'il est un secteur nécessaire pour assurer la continuité des travaux dans les exploitations et les entreprises agricoles, c'est bien celui de la mécanique agricole. Or, il s'agit d'un métier confronté depuis quelques années à une pénurie de personnel qualifié qui, à terme, pourrait se révéler inquiétante et compromettre le bon fonctionnement des entreprises agricoles. Le secteur de la mécanique agricole, Fedagrim en tête, a d'ailleurs récemment tiré la sonnette d'alarme et pris des initiatives pour tenter d'enrayer cette pénurie. A l'attention des jeunes désireux de se lancer dans cette carrière, l'IFAPME propose des formations en alternance dans ce domaine. Voici un aperçu de l'offre proposée par cet organisme.

L'une des raisons pouvant expliquer la pénurie de mécaniciens en machines agricoles et horticoles est probablement liée au peu de publicité qui est faite autour de ce métier. Cette profession a pourtant des atouts indéniables; il s'agit d'un travail varié, d'un secteur en évolution constante avec un niveau de sophistication pouvant être très élevé, offrant un emploi assuré et de très belles perspectives pour les jeunes... Mais il faut aussi se rendre à l'évidence que la formation n'est pas aussi simple à assurer qu'il n'y parait: il est difficile, voire impossible, pour une école disposant de moyens limités de suivre l'évolution technologique du matériel agricole moderne.

C'est à ce niveau que la filière de formation de l'IFAPME (Institut de Formation en Alternance pour les Petites  et Moyennes Entreprises) se révèle particulièrement avantageuse. La solution de la formation en alternance permet à l'apprenant de combiner chaque semaine des cours en tant qu'apprenti ou stagiaire chez un patron. Les cours reçus lui permettent de comprendre les bases du métier, en ce qui concerne les différentes matières à maîtriser pour appréhender l'univers de la machine agricole. Ces matières et ces cours sont nombreux: moteur, transmission, machines agricoles, électricité, électronique, hydraulique, soudage, ...

Pour l'article complet, cliquez ICI.

SOURCE: Agro-Service mars 2016